La fréquence des suivis chez le dentiste et l’hygiéniste

La fréquence des suivis chez le dentiste et l’hygiéniste

Votre hygiéniste vous explique-t-elle, à chaque rendez-vous de soins, l’importance de ne pas trop espacer votre prochain suivi avec elle. Vous vous demandez pourquoi vous vous devriez avoir un suivi plus rapproché que celui de votre conjointe? Pourquoi votre voisin qui n’a plus de dents en bouche visite encore son dentiste? Pourquoi votre enfant qui a des dents toutes neuves doit être suivi régulièrement? Quoi qu’il en soit, il y a toujours une bonne explication !

Tout d’abord, sachez que chaque personne a un suivi unique, bâti et réfléchi en fonction de sa propre condition dentaire et plusieurs facteurs qui ont un impact sur celle-ci. Tout le monde, sans aucune exception, devrait visiter le dentiste et l’hygiéniste au moins une fois par année. Bien sûre, pour obtenir une sensation de propreté et des dents en santé, mais aussi parce qu’une mauvaise hygiène buccodentaire peut occasionner de graves problèmes sur d’autres organes du corps. La fréquence de votre visite de soins peut varier entre 3, 6, 9 et 12 mois.

Plusieurs facteurs influencent la santé de vos dents, la santé de votre parodonte (tissu de soutien), et aussi celle de vos muqueuses. En analysant ceux-ci, votre hygiéniste est en mesure d’établir le meilleur suivi qui vous convient.

Voici certains aspects sur lesquels les professionnels dentaires se basent pour définir votre fréquence d’examen et de soins.

  • Âge : Les enfants sont souvent plus à risque de développer des caries, étant donné leur difficulté à effectuer la bonne routine de soins à la maison, et aussi à cause de leurs habitudes alimentaires généralement sucrées. De plus, leur bouche étant en croissance et en constant changement, il est primordial d’intercepter, le plus tôt possible, un problème relié au positionnement des dents ou à leur éruption. Effectuer le traitement recommandé au bon moment, évite des traitements plus longs, complexe et plus dispendieux. Les personnes âgées ont, parfois, un manque de dextérité, une sécheresse buccale accrue dû à la prise de médicaments. Des prothèses parfois mal adaptées et moins bien nettoyées pouvant occasionner certains traumatismes sur les muqueuses aussi. N’oublions pas que le cancer buccal se développe au niveau des tissus mous, même en l’absence de dents, et qu’il peut progresser très subitement s’il n’est pas intercepté rapidement.
  • Appareils dentaires : Les traitements d’orthodontie favorisent, malheureusement, l’adhérence de la plaque. La routine de soins requête beaucoup plus de temps et de volonté. Elle est donc majoritairement mise de côté. Cette condition requiert donc des suivis plus rapprochés pour éviter la déminéralisation d’émail ou des problèmes de gencives, parfois irréversibles.
  • La santé du patient : Certains problèmes de santé nécessitent une parfaite condition dentaire pour éviter des répercussions importantes chez le patient. Les maladies touchant votre système immunitaire, tels que le diabète, les cancers, l’arthrite, ou les problèmes de thyroïde ont un impact important sur votre santé buccale. Les femmes enceintes ou qui allaitent sont plus exposées aux maladies de gencives, étant donné un important débalancement hormonal.
  • Prédisposition aux maladies buccales : L’hérédité, la composition de la salive, l’alimentation, les habitudes de vie, telles que la cigarette, et l’état actuel de la condition buccale doivent être considérés dans le choix de la fréquence du suivi.Il existe divers facteurs qui doivent être considérés afin d’établir la fréquence de suivi pour tout le monde. Chaque personne est différente et mérite d’avoir ses traitements personnalisés. 🙂

Question ou commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).